Message pour le mois de février 2015

Dieu fait grandir

Comment faire croître l’Eglise, c’est-à-dire nos paroisses ? Je pense que c’est une question qui nous préoccupe souvent, surtout ceux qui sont impliqués d’une façon ou d’une autre dans la direction de l’Eglise. Durant 2014, les membres du Conseil Régional Paris-Poitou ont étudié Le développement de l’Eglise par Christian Schwarz. Comme beaucoup de monde, cet auteur se méfie des méthodes toutes faites pour faire croître l’Eglise. Il pense que Dieu a déjà donné à son Eglise les moyens nécessaires à sa croissance, qu’il la fait croître naturellement, comme indiqué dans la parabole de Jésus citée ci-dessus.

« Regardez le petit dessin ci-dessus : deux hommes tirent et poussent un chariot avec quatre roues carrées, transportant des roues parfaitement rondes. Ce sont des ouvriers zélés mais leur tâche est pénible, lente et frustrante.

 » Pour moi, c'est plus qu’un dessin. C’est une description prophétique d'une grande partie de l'Eglise de Jésus-Christ. L'Eglise avance, mais à une cadence très lente. Pourquoi ? Si nous interrogeons les deux ouvriers, ils nous répondront sans doute : « C'est à cause du vent contraire » ou bien « la montée est trop raide ! » Et ces réponses ne sont peut-être pas totalement fausses ! En tant que chrétiens, nous devons affronter régulièrement des résistances, et la marche de l'Eglise est parfois en pente raide. Ce dessin nous aide à comprendre que, même dans des circonstances plus favorables, le véritable problème persiste : les roues carrées.

 » Cette parabole nous apprend ceci : Dieu a donné tout ce dont nous avons besoin pour la croissance de l'Eglise, mais nous n'en faisons pas toujours usage. Au lieu d'employer les moyens de Dieu, nous essayons de pousser et de tirer l'Eglise par nos propres forces. »

Employer les moyens dont Dieu a doté son Eglise pour sa croissance, Schwarz l’appelle « le développement « naturel » ou « biotique » de l'Eglise. Le mot « biotique » signifie simplement la redécouverte des lois de la vie (en grec bios). Le but est de mettre en valeur les mécanismes divins de croissance plutôt que d'essayer de les réaliser par nos propres forces. » (Schwarz, Christian A. Le développement de l’Eglise, (Paris : Editions Empreinte, 2005), 6-7.)

Schwarz a mené une enquête internationale dans 1000 églises, dans 32 pays sur 5 continents, pour identifier les caractéristiques ou les qualités des églises croissantes, quelle que soit sa confession ou style de culte. Dans son livre, il nous présente 8 critères de qualité et propose que si nous développons ces qualités, nous pouvons faire croître notre église. Il n’est donc pas question d’imiter un modèle de croissance emprunté à une autre paroisse quelque part dans le monde, mais plutôt d’adapter et de mettre en pratique des principes qui sont valables pour toute église partout.

J’espère vous en présenter plus sur cette approche « naturelle » dans les prochains bulletins, car le Conseil Régional voudrait inviter le coordinateur national en France à faire une conférence lors de notre prochaine Fête des missions. Si vous voulez lire le livre vous-même, vous pouvez l’emprunter au pasteur.

Pasteur David